Cliquez sur ma photo pour voir le modèle quadrillé agrandi 2 fois.

  Voir le modèle quadrillé    suivi du portrait de Mlle Marianne       Fermer cette page du suivi  
Cliquez sur une imagette
suivante pour l'agrandir
Commentaires des séances de 'copie au carreau'
voir la palette de Jean Vichniacoff alias louviou

La toile au Format 12F, est préparée avec un fond noir sur lequel est tracée une grille de deux centimètres et marquée d'un point jaune aux intersections des lignes tous les dix centimètres.

Mercredi 28 et jeudi 29 juillet 2010, je commence le portrait de Mlle Marianne en commençant de son oeil droit jusqu'à sa bouche.
Il est important de repérer la position d'un carreau, celui d'un oeil par exemple afin de ne pas se tromper, car tout serait à recommencer c'est pour celà que, en plus des photos 10x15 contenant chacune 6 carreaux sur quatre, j'imprime le portrait entier avec sa grille sur une carte 10x15cm afin d'avoir une vue générale du portrait à peindre.

Je passe un jus fait de médium avec la couleur Violet permanent ou Bleu Hortensia ou autre. Je pointe ensuite en blanc avec du Blanc de Titane les intersections de le grille de 2cm avant de commencer la 'copie au carreau'. Le'Vert' au nez sera donc retouché avec du rose fait de Corail et de Blanc de Titane. Le bas du nez et les lèvres sont peints en teintes plus claires.

L'ensemble nez, bouche et yeux est mis en place. Pendant cette séance, j'apprends à faire le Rouge dans l'arrière-plan.
Evidemment, il est plus difficile de peindre un portrait en petit ou en moyen comme ici sur une toile de 50x61cm que de peindre sur une grande toile comme le portrait de Francette 100x73cm. Mais c'est toujours du plaisir de jouer avec les teintes.

Cette séance de la nuit du mardi 3 au mercredi 4 août 2010 est intéressante par l'emploi du pointillisme pour moduler les teintes. Il y a quelques chose de magique dans cette discipline de côtoiement des couleurs par de petites touches un peu comme ma voisine qui brode au point de croix sur ses napperons et chemins de table.

Cette vue montre la partie haute du vêtement sur l'épaule.
Je commence d'abord par des touches d'un mélange fait de Vert Véronèse avec du Blanc de Titane, puis dans les 'manques noires', je mets des couleurs pour peindre les teintes et les reflets

Cette vue montre le travail sur le cou toujours par pointillisme, la teinte 'sourde' de base de la chair est un mélange d'Ocre Rouge avec du Blanc de Titane auquel j'ajoute un soupçon de Corait pour 'chauffer' cette teinte 'chair' qui aurait trop de Blanc.

Durant cette séance, les touches de couleurs dans les 'manques' allument miraculeusement la surface et le travail de ce jeudi 5 août 2010 est fait dans ce sens comme si je posais des cailloux de couleurs dans la surface d'une mosaïque.

Vendredi 5 août 2010, je continue par pointillisme et le modèle apparaît doucement en se détachant de l'arrière-plan avec des touches sommaires dans les cheveux.
La toile accrochée à côté des irirs jaunes et bleus donnent une idée de la douceur des teintes obtenues par ma façon de peindre.

Lundi 9 août 2010, je termine la mise en place de l'arrière-plan dont le vêtement rouge pendu contre les portes du placard couleur Vert d'eau fait partie. L'ensemble du visage apparaît sous les cheveux qui restent à peindre. Décidemment, cette peinture semblant un peu brute satisfait le but cette exercice de portrait de jeunesse.

Mardi 11 août 2010, le tee-shirt est peint en teintes douces et il est toujours possible de modifier ses lumières par les couleurs CMJ (Cyan.Magenta.Jaune).

Mercredi 12 août 2010, le bout de vêtement dépassant l'épaule gauche de Mlle Marianne à droite de la toile, est peint ainsi que quelques reflets discrets sur le tee-shirt juste en-dessous.
Oui, je fais durer cette peinture afin de bien étudier les rapports de luminosité entre les divers plans dans la profondeur desquels le modèle doit se détacher en surgissant avec plus de relief.
Profondeur et relief sont les maître-mots à cet exercice de portrait.









Jeudi 13 août 2010, je prépare les teintes de fond dans les cheveux sur de vagues niveaux de luminosité. Ces touches de Roux chaufferont les teintes basses dans la chevelure brune dont les dominantes seront en Bleu, Violet, Vert et Rose.
En attendant le séchage, je vais sur le portrait de Francette 40P pour continuer les mailles de sa veste en laine bien utile car il a fait un peu frais et dans notre maison et dans la voiture par les climatisations, celle de la maison diffusant en plus de l'oxygène bien agréable au sein de la ville surchauffée par l'été et fortement polluée par les gaz échappés des nombreux véhicules de touristes venus visiter Arles en cette période estivale.
Ainsi, après une sortie, pour garer notre 207 à notre parking payant en forme de pyramide, celui-ci affiche "complet" avec ses six niveaux entièrement occupés et il faut attendre qu'une voiture s'en aille pour avoir une place, un peu ému par cette marque d'affection des vacanciers pour notre prestigieuse cité d'Arles-sur-Rhône qui, riche d'un passé aux vestiges innombrables invitant à des visites inoubliables, est située aux "Portes de la Camargue" terre de prédilection de tant de photographes amateurs et professionnels émerveillés autant par la flore que par la faune.

Mardi 17 août 2010, le temps est superbe et je termine le portrait de Mlle Marianne dans la rue, devant notre porte. Les cheveux traités en douceur de teintes et de luminosité comme le reste de la toile achèvent cet exercice qui est un vrai plaisir par la méthode de la copie au carreau et de la décomposition des couleurs.

Mercredi 1er septembre 2010, le papa de Mlle Marianne reçoit avec plaisir le portrait de sa fille tous deux posés avec la toile de Format 12F. C'est une grande joie pour louviou.


  Voir le modèle quadrillé    suivi du portrait de Mlle Marianne       Fermer cette page du suivi  

  Lisez la page des commentaires sur la peinture de louviou en y ajoutant éventuellement le vôtre