Cliquez sur l'image pour voir le modèle quadrillé agrandi 2 fois à peindre par la méthode de la 'copie au carreau' 


Cliquez sur la palette pour connaître la méthode de la 'copie au carreau'

  Voir le modèle quadrillé    suivi du portrait de Francette Vichniacoff par louviou     Fermer cette page  

Cliquez sur une imagette
pour voir en grand
Commentaires des séances de 'copie au carreau'
voir la palette de Jean Vichniacoff alias louviou

Lundi après-midi 10 mai 2010, sur une toile de Format 40P c'est-à-dire 1 mètre de haut sur 73 centimètres de large, 100% lin, grain moyen, ayant été préparée par 2 couches d'encollage au "sabre" à la colle de peau puis 2 couches d'enduit acrylique, j'ai tracé une grille de 2 centimètres de côté au crayon de dureté HB=2½ sur le fond blanc et marqué tous les 10 centimètres d'un point rouge en acrylique.



Mardi après-midi 11 mai 2010, dans la rue devant notre porte, par un temps superbe, j'ai commencé un peu le haut pour essayer les couleurs sur le fond blanc puis, travaillé sur un oeil.

On voit sur cette photo la grandeur de la toile de 1 mètre de hauteur contenant 1825 carreaux de deux centimètres de côté. Ce portrait sera un bon passe-temps d'autant agréable pour louviou qui sera en permanence avec Francette lui apparaissant au fur et à mesure des séances, comme par Renaissance en ce printemps 2010.

Sur cette vue montrant en détail l'oeil, il est difficile de trouver la lumière juste, les couleurs étant allumées par le Blanc du fond en transparence, les artistes pratiquant l'aquarelle ne rencontreraient pas de problème ici puisqu'ils colorient sur du Blanc.

Je me suis mis à peindre plusieurs parties tantôt à l'huile pour préparer le fond comme au pull-over ou sous le cou, tantôt à l'acrylique ailleurs. Je peins donc en réservant un point à l'intersection des traits de crayon du quadrillage. Cet exercice me permet de prendre l'élan pour la copie au carreau sur cette grande toile où je me suis promené pour explorer le terrain
Oui vraiement ce portrait va être un bon amusement et facile à réaliser car les détails sont plus grands que d'habitude.

Les yeux dont l'un est plus foncé apportent une réelle présence et j'essaie de trouver les teintes pour les lumières sous les verres des lunettes. Au premier abord, le résultat est satisfaisant. Je vais éclaircir l'oeil qui est plus foncé lors de la prochaine séance.
J'ai tout mon temps pour jouer avec les couleurs, le plaisir est là pour une heureuse dégustation sans hâte.

Vendredi 14 mai 2010, la mise en place des lunettes et d'une oreille ainsi que le coloriage de quelques fonds constituent l'essentiel de cette séance où j'ai encore appris quelque chose en peignant.

Samedi 15 et dimanche 16 mai 2010, je passe montemps à peindre des fonds en réservant un point blanc aux croisements des traits de la grille de 2 centimètres. C'est un exercice de patience et d'adresse bien plaisant pour contrôler sa respiration et son rythme cardiaque, salutaire finalement.

Lundi 17 mai 2010, le fond en haut à droite voit le test de l'application du Bleu sur le Rouge, le Magenta et le Bleu afin d'obtenir des tons "sourds" et riches.
Autour du nez brillant de reflets discrets sont posées les touches multicolores sur les joues et les lèvres. Francette est bien présente sur cette toile dont les dimensions contribuent à plus de réalisme. Les sourcils seront faits au cours d'une prochaine séance.

Jeudi 20 mai 2010, une grande partie du bas de ce portrait est mise en place pour la plus grande joie de Francette qui croit se voir dans une glace, le réalisme aidant par ses nuances fines pourtant à même pas trente pour cent de fidélité en copie, l'emploi des systèmes RVB et CMJ semble convaincant.

Vendredi 21 mai 2010, je fais le fond pour le front et mis quelques touches sur l'arrière-plan dont le tissu apporte, par ses coloris, une note gaie à cette toile.

Dimanche 23 mai 2010, cette séance est consacrée à la reprise de l'arrière-plan afin de dégager la silhouette de Francette toujours souriante et douée d'une grande patience car louviou fait durer son plaisir avec les couleurs de sa palette.

Mardi 25 mai 2010, je continue un peu l'arrière-plan pour commencer les cheveux coiffés en bouclettes. Il me semble que ce sera un portrait valable dont les touches sont assez grandes, une toile de dimensions plus petites aurait exigé plus de minutie.

Mercredi 9 juin 2010, je reprends enfin ce portrait pour continuer à coiffer Francette avec des bouclettes aux reflets verts sur celles déjà faites aux teintes plus rousses. La chevelure sera rectifiée dans son ensemble le moment venu.

Mardi 16 et mercredi 17 juin 2010, le front est mis en place sous les cheveux à terminer. Cette séance donne une vue d'ensemble acceptable. La poitrine va être éclaircie et les vêtements seront confectionnés au cours des prochaines séances.

Samedi 19 et dimanche 20 juin 2010, le front avec ses rides et les cheveux sont terminés ainsi que le cou et la poitrine. Les sourcils sont discrets, les boucles sur le front également. Finalement c'est un portrait aux teintes douces avec des touches de couleurs très claires pour les brillances.

Mardi 22 juin 2010, je quitte le portrait de mademoiselle Alice pour venir ici commencer à peindre la veste de Francette sous son oreille droite, à gauche sur la toile. Je travaille sans aiguilles à tricoter, uniquement avec mes pinceaux et de la couleur à l'huile.

Lundi 12 et mardi 13 juillet 2010, je me remets à "tricoter" la veste de laine de Francette en terminant le côté gauche au bas du portrait. Il me semble que la peinture m'est devenue de plus en plus facile et agréable à pratiquer.



Samedi 17 et dimanche 18 juillet 2010, je continue à "tricoter" la veste de laine de Francette en utilisant un nombre restreint de couleurs sur une petite palette faite dans un bout de polystyrène expansé de un centimètre paisseur, très légère dans la main.

Voici donc le portrait de Francette aux détails de la veste justifiant ainsi ceux des pupilles des yeux et autres touches de petite taille, tout comme pour le portrait de Salomé dont le foulard est traité avec minutie afin d'apporter plus de réalisme à l'ensemble.

Durant la semaine du 19 au 25 juillet 2010, je continue très lentement à recopier les carreaux de la veste tricotée de Francette en savourant le peu de couleurs que ce vêtement comporte, complètement perdu au milieu des mailles, oubliant tout comme un vacancier sans souci et c'est là que je me suis aperçu que mon disque dur externe contenant pas mal de données, photos, pages de mes sites, etc. est passé de NTFS en mode RAW, format non reconnu par Windows Vista causant une perte regrettable.
J'avais oublié de faire plus souvent des sauvegardes par gravage sur des DVD-Roms de ces éléments ce qui prouve qu'on ne peut pas se fier à un seul disque dur externe.
Bref, l'essentiel est déjà stocké dans mes sites sur mes espaces Internet. Heureusement ... !!!

Samedi 14 et dimanche 15 août 2010, je termine la veste tricotée et le tee-shirt. Le portrait est pour ainsi dire fini. Il reste à signer cette toile après avoir retouché les points qui marquent les carreaux. Je vais de ce pas continuer les cheveux du portrait de Marianne.


Quelques détails de ce portrait de 73cm par 100cm

Cliquez pour agrandir







Les fleurs à éclaircir sur la toile "reste40P" (73cm x 100cm)



 

  Voir le modèle quadrillé    suivi du portrait de Francette Vichniacoff par louviou     Fermer cette page  

  Lisez la page des commentaires sur la peinture de louviou en y ajoutant éventuellement le vôtre